Mission commerciale en Inde - Aperçu du marché

Cette mission commerciale offre une occasion unique, dans le cadre du Sommet de la technologie Canada-Inde (le Sommet), de démontrer l’innovation canadienne aux chefs d’entreprise et aux dirigeants politiques de l’Inde, aux groupes de réflexion, aux influenceurs et aux chercheurs. Visant à mettre en lumière l’innovation et la technologie dynamique, cette activité a comme objectif de faciliter et de favoriser la collaboration et les partenariats commerciaux entre le Canada et l’Inde. À la suite du Sommet, d’autres activités seront offertes dans diverses villes de l’Inde aux entreprises des secteurs énumérés plus bas.

Pourquoi l’Inde?

L’Inde se classe au 4e rang des plus grandes économies du monde et au second rang des pays les plus peuplés. La Banque mondiale estime que l’Inde est la puissance économique qui connaît la croissance la plus rapide au monde et prévoit que cette tendance se poursuivra au cours des cinq prochaines années.

Le premier ministre Narendra Modi a été élu en mai 2014, et son mandat est d’assurer le développement économique du pays. À ce jour, ses réformes structurelles et économiques ont favorisé l’instauration d’un climat de plus en plus favorable aux entreprises. Les initiatives mises de l’avant sont en voie de transformer l’Inde en carrefour de la fabrication, tout en veillant à éliminer les lois et règlements inutiles. Les procédures bureaucratiques sont plus faciles et plus courtes, et le gouvernement est plus transparent, sensible et responsable. Une fois entièrement mises en œuvre, ces réformes permettront d’accroître la compétitivité de l’Inde et d’accélérer sa croissance économique, déjà impressionnante.

Relations interpersonnelles solides, exportations en croissance et investissements bilatéraux accrus sont autant de raisons pour lesquelles le Canada renforce son engagement auprès de l’Inde à titre de marché prioritaire. Les échanges de marchandises entre le Canada et l’Inde ont augmenté de 25 % depuis 2014, et les investissements provenant des secteurs public et privé sont en croissance dans les deux pays.

Aperçu des secteurs

Fabrication de pointe

Le gouvernement de l’Inde a l’ambition de faire croître le secteur de la fabrication de pointe grâce à l’initiative Make in India. Cette politique, qui constitue le point central des alliances stratégiques et des marchés publics, vise à hausser la capacité de l’Inde à faire preuve d’ingéniosité pour concevoir, élaborer et fabriquer des produits de calibre mondial.

Selon un sondage mené en 2016 par la Fédération indienne des chambres de commerce et d'industrie auprès de plus de 50 firmes d’ingénieurs de premier plan en Inde, près de 70 % de ces firmes estiment que les lacunes technologiques nuisent à leur productivité et à la qualité constante de leurs produits, alors que seulement 10 % ont déjà adopté les tendances en matière de fabrication de pointe. Pour demeurer concurrentiel sur le marché mondial, le secteur indien de la fabrication devra investir beaucoup plus de ressources dans la technologie afin de concevoir et de fabriquer des produits novateurs et supérieurs sur le plan technique.

Liens connexes :

Technologies propres

L’énergie propre fait partie de la vision que se fait l’Inde de l’avenir. Le pays a donc mis en œuvre bon nombre de programmes et de politiques pour lui permettre d’atteindre ses objectifs à ce chapitre. Le survol de l’énergie en Inde de 2015 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE - un organisme gouvernemental) indique que le gouvernement de l’Inde a établi une cible ambitieuse en matière d’énergie renouvelable, soit de passer de 37 GW en 2013 à 175 GW en 2022Note de bas de page 1. L’Inde cherche activement à se doter de technologies novatrices pour traiter les eaux usées, réduire la pollution atmosphérique, développer des énergies propres et améliorer l’efficacité énergétique. Voilà qui tombe à point et offre une excellente occasion pour les entreprises canadiennes de pénétrer le marché.

Liens connexes :

Énergie

L’Inde arrive au troisième rang des plus grands consommateurs d’énergie, et au quatrième rang des importateurs d’énergie, derrière la Chine, les États-Unis et le Japon. Selon l’Agence internationale de l’énergie, les carburants fossiles répondent à environ 75 % de la demande en Inde, et on estime que ce chiffre passera à 78 % d’ici 2030. Les objectifs ambitieux de l’Inde de réduire l’intensité de ses émissions ont permis au secteur des énergies renouvelables de faire des progrès. La capacité installée de ce secteur représente maintenant 12,75 % de toute la capacité énergétique du pays.

D’importantes possibilités s’offrent à vous dans le secteur des énergies renouvelables, ainsi que dans celui des technologies visant à améliorer la production d’énergies « sales ».

Liens connexes :

Technologies de l’information et des communications (TIC)

D’après la Banque mondiale, l’Inde est le deuxième plus grand marché mobile au mondeNote de bas de page 2 après la Chine et offre toujours d’immenses possibilités pour les entreprises canadiennes des TIC. À mesure que les revenus des services vocaux des opérateurs de télécommunications déclinent, bon nombre d’entre eux cherchent de nouvelles solutions pour diversifier leur offre et accroître le nombre d’abonnés. Cette transition dans les affaires fait en sorte que le marché indien offre dorénavant une foule de possibilités nouvelles et uniques, surtout dans les domaines de l’automatisation, de la robotique, de l’intelligence artificielle, des villes intelligentes, de la sécurité, de la technologie financière et de la nouvelle ère du jeu vidéo.

Les dirigeants indiens estiment que l’économie numérique est un important facteur de croissance et ils investissent lourdement dans la technologie, au point où la technologie est au cœur de tous les programmes gouvernementaux, incluant Make in India et Digital India. Le marché indien continue d’afficher une solide croissance, et le succès des entreprises canadiennes en Inde vient valider les débouchés que le marché a à offrir aux entreprises canadiennes des TIC.

Liens connexes :

Sciences de la vie

Selon la Fondation pour le capital-marque de l’Inde, les soins de santé représentent dorénavant l’un des plus imposants secteurs de l’économie indienne, tant en raison des revenus que de l’emploi, et sa valeur devrait presque tripler d’ici 2020Note de bas de page 3, pour atteindre les 280 milliards de dollars américains. L’Inde importe près de 80 % de ses appareils médicaux de grande qualitéNote de bas de page 4 et cherche des solutions novatrices pour améliorer les soins de santé que le pays offre en général, notamment aux personnes vivant en région rurale et éloignée, c’est-à-dire environ 70 % de la population. Il existe un certain nombre de collaborations entre le Canada et l’Inde sur lesquelles les entreprises peuvent prendre appui, notamment dans les domaines des produits biologiques ultérieurs, de la télémédecine, des soins de santé en région rurale et de la recherche médicale concertée.

Liens connexes :

Transports

Le secteur indien des transports est grand et diversifié parce qu’il répond aux besoins de près de 1,3 milliard de personnes. L’actuel réseau de transport de l’Inde accommode le transport terrestre, le transport ferroviaire, l’expédition des marchandises et le transport aérien. Le gouvernement de l’Inde a prévu 35,7 milliards de dollars des États-Unis pour le secteur du transport dans le budget de l’Union de 2017-2018Note de bas de page 5. Les dépenses demeurent axées sur l’amélioration de la rapidité, de la sécurité et de l’efficacité des transports.

Ayant de vastes besoins en infrastructure, l’Inde offre de nouveaux débouchés aux entreprises canadiennes du secteur des transports – y compris les solutions de transport intelligentes (STI), la logistique et l’infrastructure de transport.

Liens connexes :

Mission commerciale en Inde | Événements et missions commerciales

Date de modification: