Fiche de conseils en gestion axée sur les résultats no 3.2 – Résultats, indicateurs, données de référence, cibles et données réelles : Quelle est la différence?

Version PDF (600 Ko)

Les présentes informations accompagnent Les outils de la Gestion axée sur les résultats d'Affaires mondiales Canada : Guide pratique.

Elles offrent un aperçu permettant de visualiser les différences entre les résultats, les indicateurs, les données de référence, les cibles et les données réelles. Ces informations présentent aussi un exemple sur la façon dont les composantes de gestion axée sur les résultats peut être utilisées dans les rapports de projet.

Résultats attendus

Les indicateurs (indicateurs de rendement) :

Les données de référence :

Les cibles :

Les données réelles :  

Exemple no 1 : SynthèseNote de bas de page 2 - Aperçu : exemple d’utilisation d’un résultat et d’un indicateur dans le cadre d’un projet quinquennal en éducation

Stade de la planification : Éléments choisis/colonnes d’un cadre de mesure du rendementStade des rapports (3e année d’un projet quinquennal)
Résultats attendusIndicateursNote de bas de page 3Données de référenceCibles de fin de projetDonnées réelles
Niveau des résultats intermédiaires

Amélioration des compétences en mathématiques des filles et des garçons de niveau primaire du district Y dans le pays X

%/total d’enfants (filles/garçons) de 5eannée du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques qui ont obtenu la note de passage de 60/100.

40 % des filles (sur 1 123 filles) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2010.

50 % des garçons (sur 1 245 garçons) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2010.

70 % des filles (sur le nombre total de filles) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2015.

70 % des garçons (sur le nombre total de garçons) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2015.

50 % des filles (sur 1 215 filles) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2013.

60 % des garçons (sur 1 312 garçons) de 5e année du district Y ayant fait un examen normalisé en mathématiques ont obtenu la note de passage de 60/100 en 2013.

Exemple no 2 : Utilisation des données recueillies sur les indicateurs pour attester du niveau d’atteinte des résultats ou des progrès réalisés en vue de les atteindre dans un rapport narratif

Depuis le début du projet il y a trois ans, les filles et les garçons de niveau primaire du district Y, dans le pays X, ont nettement amélioré leurs compétences en mathématiques. Sur 1 215 filles de 5e année ayant fait un examen en mathématiques en 2013, 50 % ont obtenu la note de passage de 60/100, ce qui représente une augmentation de 25 % par rapport au taux de référence de 40 % de 2010. De la même façon, sur 1 312 garçons de 5e année ayant fait l’examen en 2013, 60 % ont obtenu la note de passage de 60/100, soit une augmentation de 20 % par rapport au taux de référence de 50 %. Cela signifie que depuis le début du projet, un plus grand nombre d’élèves de 5e année réussissent l’examen normalisé en mathématiques. Cela signifie également qu’un plus grand nombre d’élèves pourraient réussir leurs études primaires, puis passer au premier cycle du secondaire.

Remarque : Il s’agit d’un projet quinquennal. Selon le modèle logique, si les filles et les garçons de 5e année ont pu améliorer leurs compétences en mathématiques (résultat intermédiaire), c’est grâce à d’autres résultats obtenus dans le cadre du projet, à savoir l’amélioration des compétences pédagogiques des enseignants au regard des besoins sexospécifiques (résultat immédiat) et une utilisation plus efficace des nouveaux manuels améliorés de mathématiques et d’autres outils pédagogiques (résultat intermédiaire). Si les filles semblent enregistrer davantage de progrès que les garçons (25 % pour les filles contre 20 % pour les garçons), le défi à relever dans le cadre de ce projet consiste à s’assurer que les filles rattrapent les garçons d’ici la fin du projet.


Dernière mise à jour : juillet 2017
Ces outils seront mis à jour périodiquement au besoin. Toute question ou commentaire sur la présente fiche-conseil doit être acheminé au : Centre d’excellence de la gestion axée sur les résultats, Direction et cohérence des opérations, Bureau des opérations d’aide internationale, Affaires mondiales Canada
Courriel : gar.rbm@international.gc.ca

Date de modification: