Les changements climatiques dans les pays en développement

Les changements climatiques sont l’un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée. Ces changements ont des répercussions sur la santé, l’agriculture, l’économie, le commerce, les transports, les infrastructures énergétiques, qui sont ressenties dans tous les pays.

La menace ne se pose pas pour uniquement l’avenir : les incidences sur le climat telles que l’élévation du niveau des mers et la fréquence accrue des sécheresses et des inondations ont déjà des effets dévastateurs sur les communautés et sur les gens. Entre 2008 et 2011, près de 87 millions de personnes ont été déplacées en raison de phénomènes météorologiques extrêmes. L’Organisation mondiale de la santé prévoit que les changements climatiques causeront environ 250 000 décès par an, par malnutrition, paludisme, diarrhée et stress thermique.

Les pays en développement sont les plus touchés par ces changements. De nombreux facteurs sont en cause, notamment l’importance des secteurs sensibles aux changements climatiques (par exemple l’agriculture) dans l’économie de ces pays et les capacités humaines et financières limitées dont ils disposent pour faire face aux conséquences des changements climatiques. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture estime que, d’ici 2030, jusqu’à 122 millions de personnes de plus – dont beaucoup de femmes – pourraient sombrer dans la pauvreté extrême en raison des effets des changements climatiques.

En outre, il est clair que les femmes et les filles sont les plus touchées par les effets négatifs des changements climatiques, en raison d’un éventail de facteurs socio-économiques. Toutefois, alors qu’elles sont les plus vulnérables face à ces effets, elles sont aussi des acteurs clés pour renforcer la résilience de leurs communautés et susciter les évolutions nécessaires pour lutter contre les changements climatiques. Les efforts de lutte contre les changements climatiques seront d’autant plus fructueux que le rôle des femmes et des filles sera important.

Efforts déployés dans le monde pour réduire les effets des changements climatiques

Les changements climatiques étant un problème mondial qui ne connait pas de frontières, la communauté internationale s’est mobilisée pour agir à l’échelle planétaire. En mars 2015, les États membres de l’ONU ont convenu de mettre en œuvre le Programme 2030 et les Objectifs de développement durable (ODD) qui l’accompagnent. L’Objectif 13 exhorte la communauté internationale à « Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions ». Pour atteindre cet objectif, tous les pays devront faire des efforts afin d’intensifier leurs actions et d’accroître leurs investissements relatifs aux changements climatiques.

L’Accord de Paris, adopté par les Parties à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (CMNUCC) en décembre 2015, a été une étape marquante et historique vers une action mondiale à l’égard du climat. Le Canada assume un rôle de chef de file dans la mise en œuvre de cet accord tant au pays qu’à l’étranger. L’Accord de Paris engage tous les pays, développés et en développement à prendre des mesures ambitieuses pour se diriger vers une économie mondiale à faible émission de carbone et résiliente face aux changements climatiques. Il reconnaît également que les pays en développement ont besoin d’un appui financier et technique pour atteindre leurs objectifs relatifs au climat.

Notre appui aux initiatives relatives aux changements climatiques dans les pays en développement

Pour respecter nos obligations en vertu de l’Accord de Paris et de la CMNUCC d’appuyer les efforts des pays en développement, le Canada s’est engagé à verser 2,65 milliards de dollars sur cinq ans dans le cadre de programmes liées aux changements climatiques. Cet apport représente le plus important soutien financier fourni par le Canada dans le domaine du climat. Il aidera les pays en développement, en particulier les plus pauvres et les plus vulnérables, à effectuer la transition vers des économies résilientes et à faibles émissions de carbone.

La contribution du Canada sera investie dans des secteurs tels que les technologies propres et les énergies renouvelables, l’agriculture intelligente face au climat, la gestion durable des forêts et de l’eau, et la résilience aux risques climatiques. Le Canada a commencé à s’acquitter de cet engagement en collaboration avec ses partenaires bilatéraux et multilatéraux, par exemple le Fonds vert pour le climat et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

La promotion de mesures en faveur du climat est aussi un élément essentiel de la démarche du Canada en matière d’aide au développement. Ainsi, les considérations relatives à la durabilité environnementale et aux changements climatiques sont intégrées à tous les programmes de développement du Canada.

Liens connexes

 

Date de modification: