Santé et développement

Il est essentiel d’assurer la santé et le bien-être de tous si nous voulons éradiquer la pauvreté, réaliser le développement durable, contribuer à la croissance économique et assurer la prospérité des collectivités. Par ailleurs, la santé est un droit de la personne inaliénable en vertu de la Déclaration universelle des droits de l'homme. En effet, s’ils sont en santé, les personnes peuvent réaliser leur plein potentiel, les enfants sont plus en mesure d’apprendre, les travailleurs sont plus productifs et les parents prennent mieux soin de leurs enfants.

La santé est aussi un indicateur clé des progrès d’un pays, car un pays dont la population est en santé est davantage en mesure de connaître une croissance soutenue. La santé est également essentielle à la stabilité de régions entières, étant donné que les pandémies qui transcendent les frontières peuvent avoir d’importantes répercussions sociales et économiques sur les familles et les collectivités, et exercer des pressions accrues sur les systèmes de santé.

Des progrès considérables ont été accomplis au chapitre de la santé mondiale au cours des dernières décennies, mais les bénéfices qui en découlent ne sont pas distribués équitablement entre les pays et au sein de ceux-ci. Plusieurs centaines de millions de personnes partout dans le monde ne reçoivent toujours pas des services de santé de base, surtout celles qui vivent en milieu rural et dans les collectivités les plus pauvres. Plus de six millions d’enfants meurent chaque année, et près de 300 000 femmes meurent pendant la grossesse ou l’accouchement alors que très souvent, ces décès auraient pu être évités.

La santé est depuis longtemps au centre des efforts de développement du Canada et demeure une de ses principales priorités. En participant à des forums internationaux et en faisant avancer des enjeux cruciaux du développement, le Canada est reconnu comme chef de file dans le domaine de la santé mondiale.

Les efforts que déploie le Canada sont diversifiés, mais ils visent tous à régler les problèmes immédiats en matière de santé, tout en aidant à renforcer la capacité nécessaire pour obtenir et maintenir des résultats à long terme.

En collaborant avec les pays en développement et ses partenaires du développement, le Canada contribue à renforcer les systèmes de santé pour veiller à ce que les personnes les plus vulnérables et les plus difficiles à joindre, en particulier les femmes et les enfants, reçoivent des services essentiels et des médicaments, et profitent des interventions. Son approche comprend également la formation d’agents de première ligne du domaine de la santé communautaire et d’autres intervenants clés, comme les sages‑femmes.

Les partenariats sont un élément clé de l’approche du Canada. Collaborer avec des organisations internationales et la société civile canadienne permet d’acheminer des vaccins vitaux, des suppléments nutritifs ainsi que d’autres médicaments et produits de façon plus efficace et efficiente. Ainsi, les collectivités disposent des moyens nécessaires pour prévenir et traiter les principales maladies, notamment le VIH/sida, la tuberculose, le paludisme, la diarrhée, la pneumonie, la malnutrition et la dénutrition, et les autres causes principales de mortalité et de morbidité.

Plus spécifiquement, le Canada mettra à profit ses réussites et son leadership dans les domaines suivants :

De plus, le Canada poursuit sa collaboration étroite avec des organisations internationales, comme l’Organisation mondiale de la Santé, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Gavi, l’alliance du vaccin, Nutrition International et de nombreux autres partenaires clés.

Date de modification: