La polio dans les pays en développement

La poliomyélite, ou polio, est l’une des maladies les plus tenaces du monde.

La polio est extrêmement contagieuse et cible surtout les enfants de moins de cinq ans. Elle s’attaque au système nerveux, et est source de paralysie dans un cas sur 200. Parmi les paralysés, de 5 à 10% meurent par atteinte des muscles respiratoires.

La maladie se transmet le plus souvent au contact des selles d’une personne infectée ou par la consommation d’eau et d’aliments contaminés. C’est pourquoi les habitants des collectivités où les conditions d’hygiène et de salubrité sont mauvaises courent un risque accru de la contracter.

Avant l’apparition d’un vaccin contre la polio, en 1955, la maladie était très répandue au Canada, et des milliers d’enfants en étaient atteints. Le Canada est aujourd’hui débarras.

La course en vue d’éradiquer la polio avant 2019

L’objectif de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (en anglais seulement), ou IMEP, est d’éradiquer la maladie d’ici 2018. C’est un partenariat qui regroupe :

Depuis son lancement en 1988, l’IMEP a contribué à l’obtention de résultats notables.

Le nombre de cas de polio a diminué de 99,99 p. 100. Cette baisse a réduit le nombre de cas estimé à 350 000  par an dans plus de 125 pays  à 37 cas en 2016 dans les trois pays où la polio reste endémique (l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria).

La souche de type 2 du poliovirus sauvage a été officiellement certifiée comme éradiquée; il ne reste donc plus que deux souches du poliovirus sauvage.

Malgré les progrès considérables réalisés dans l’éradication de la maladie, il reste difficile de briser le cycle de transmission au Pakistan en Afghanistan et au Nigéria. Ceci montre combien il est important d’assurer une surveillance adéquate, un niveau élevé de couverture de l’immunisation et d’avoir la capacité de réagir rapidement aux épidémies.

Un plan pour éradiquer la polio

La feuille de route destinée à éradiquer la polio d’ici 2019 comporte cinq objectifs majeurs:

Que fait le Canada pour aider à confiner la polio?

Le Canada a été le premier pays à appuyer l’IMEP (Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite) et depuis 2000 a versé plus de 600 millions de dollars canadiens. En octobre 2016, le Canada a réitéré son engagement, pris en 2013 lors du Sommet mondial sur les vaccins, à verser 250 millions de dollars à la Stratégie pour la phase finale de l’IMEP. Cet appui global a aidé à s’assurer que :

et a aidé à contribuer à l’introduction du vaccin polio inactivé (VPI).

Afghanistan

Le Canada, un des principaux donateurs bilatéraux au Programme d’éradication de la polio en Afghanistan, apporte son appui à l’UNICEF et à l’OMS afin qu’un plus grand nombre d’enfants soit protégé grâce à l’amélioration de la couverture nationale de vaccination contre la polio et en atteignant les populations les plus difficiles à atteindre.

Nigeria

Nous appuyons les actions de l’OMS au Nigéria visant à améliorer la couverture nationale de la vaccination contre la polio. Cette initiative appuie les actions de vaccination supplémentaires (AVS) contre la polio dans les états à haut risque et procède à des vaccinations intensifiées de routine dans des espaces gouvernementaux locaux sélectionnés.

Pakistan

Le Canada appuie l’UNICEF et l’OMS en vue de mettre fin à la transmission du poliovirus au Pakistan. Le programme met l’accent sur:

Liens connexes

Date de modification: