Processus du sommet sur la sécurité nucléaire

Le processus du Sommet sur la sécurité nucléaire (SSN) a été lancé pour faire face à une menace claire et imminente à la sécurité mondiale posée par le terrorisme nucléaire. Les sommets offrent une occasion unique aux dirigeants de 52 pays, comprenant le Canada, de se concentrer pour prendre des engagements en vue de prévenir le terrorisme nucléaire en renforçant la sécurité nucléaire internationale. En tout, quatre sommets ont eu lieu, en 2010 (à Washington, D.C.), en 2012 (à Séoul), 2014 (à La Haye), et en 2016 (à Washington, D.C.).

Le Canada soutient résolument le processus du SSN car il s’agit d’un outil essentiel pour mobiliser la communauté internationale afin de relever des défis communs par une coopération efficace en matière de sécurité nucléaire.

Par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, le Canada préside actuellement le « groupe de contact sur la sécurité nucléaire » qui vise à maintenir l’élan impulsé par le processus du SSN, et d’aider à la mise en œuvre des engagements découlant des sommets.

Par le biais de son programme de réduction de la menace d’ADM, le Canada a pris des engagements significatifs dans le cadre du processus du SSN, comprenant 42 millions de dollars en 2016 pour de nouveaux projets extérieurs de sécurité nucléaire, comprenant :

Lors des précédents sommets, le Canada a aussi annoncé le rapatriement du combustible d’uranium hautement enrichi (UHE) provenant des États-Unis ainsi que de liquides contenant de l’UHE et des barres de dopage d’UHE d’ici 2018. Les efforts se poursuivent toujours pour respecter cet engagement. Lors du sommet de 2016, le Canada a annoncé poursuivre ses efforts en vue de réduire les stocks d’UHE et de transférer vers les États-Unis le plutonium séparé pour le recycler en combustible nucléaire.

Le sommet de 2016 présente les 18 Déclarations communes, dont l’une codirigée avec l’Espagne et la République de Corée sur la mise en œuvre universelle de la Résolution 1540 du Conseil de sécurité de l’ONU, et l’autre codirigé avec le Royaume-Uni sur la formation et l’accréditation complètes aux praticiens du domaine de la sécurité nucléaire.

La mise en œuvre intégrale des engagements pris par le Canada lors des précédents sommets est détaillée dans le Rapport national d’activités du Canada. La Déclaration nationale du Canada décrit les nouveaux engagements pris lors du sommet de 2016.

Liens connexes

Date de modification: