L’engagement du Canada en Afghanistan

L’Afghanistan demeure un pays dévasté par plus de trente ans de conflit. Au cours de la période entre 2001 et 2016, le gouvernement du Canada a investi environ 2,8 milliards de dollars en fonds pour la reconstruction et la stabilisation de l’Afghanistan, dont 2,2 milliards ont été déboursés pour de l’aide au développement. Le Canada est également le 9e pays donateur en importance au chapitre de l’aide humanitaire en Afghanistan. Bien que des progrès importants aient été réalisés pour certains indicateurs sociaux, économiques et relatifs au développement, l’Afghanistan demeure un des États le moins développé, le plus pauvre et le plus fragile et continue d’être caractérisé par des violations fréquentes des droits de la personne, des conflits et de la violence. Le Canada reconnaît que l’Afghanistan a besoin de temps pour la mise en place des changements sociaux nécessaires pour la protection et le maintien des droits de la personne, en particulier pour les femmes et les filles, et comprend qu’en raison du faible niveau de développement et des conflits qui perdurent en Afghanistan, l’atteinte de résultats en matière de développement durable est un travail de longue haleine.

Lors du Sommet de l’OTAN à Varsovie en juillet 2016, le premier ministre a promis une aide financière de 465 millions de dollars à l’Afghanistan, dont 270 millions de dollars en aide au développement et 195 millions de dollars pour le soutien à la sécurité pour 2017-2020. Cette aide financière, appelée l’engagement de Varsovie, sera utilisée pour soutenir les Forces de défense et de sécurité nationale afghanes et pour soutenir les droits et l’autonomisation des femmes et des filles ainsi que pour aider à combler les besoins de base des Afghans.

Programmes de sécurité

En soutenant les Forces de défense et de sécurité nationale afghanes depuis 2005, le Canada a investi dans les programmes de paix et de sécurité de l’Afghanistan. Cet investissement concerté a renforcé les capacités de l’Armée nationale afghane et de la Police nationale afghane en plus de soutenir les efforts complémentaires en justice et en criminologie dans le cadre de l’effort pangouvernemental canadien. L’engagement de Varsovie de 195 millions de dollars pour la sécurité permettra de soutenir les Forces de défense et de sécurité nationale afghanes et contribuera à renforcer ses capacités, y compris pour le recrutement, la formation et la rétention des femmes dans le domaine de la sécurité en Afghanistan afin de s’assurer du respect du droit humanitaire international et d’une protection accrue des civils.

Aide au développement international

Le Canada a une présence active en matière de développement en Afghanistan depuis des décennies et s’est engagé à aider l’Afghanistan à atteindre ses objectifs de développement, dont l’établissement de l’autonomie gouvernementale afin d’offrir des services de base à la population et de permettre l’autonomisation des femmes et des filles à l’aide d’activités ciblées. Le financement du Canada sera essentiel pour appuyer les progrès déjà réalisés et pour contribuer à la sécurité et à la stabilité de l’Afghanistan.

Pourquoi le projet « les droits des femmes et des filles d’abord » s’applique-t-il à l’Afghanistan?

Même si les hommes et les femmes ont les mêmes droits en vertu de la constitution afghane, les femmes afghanes éprouvent d’énormes difficultés et doivent composer avec une violence sexiste omniprésente. La vie d’une grande majorité des femmes afghanes est contrôlée par une société strictement patriarcale, ce qui signifie une liberté de mouvement restreinte et un accès limité à l’éducation, aux soins de santé, à la justice et à l’emploi. L’atteinte de l’égalité entre les sexes en Afghanistan demandera des efforts à long terme.

Tous les programmes du Canada en Afghanistan mettent l’accent sur les droits des femmes et des filles et sur leur autonomisation, ce qui cadre avec la position du Canada en tant que champion mondial pour l’atteinte du développement durable, en particulier avec l’objectif 5 qui vise à atteindre l’égalité des sexes et à permettre aux femmes et aux filles de se prendre en main. Par son approche « les droits des femmes et des filles d’abord » de l’aide internationale, le Canada soutient des programmes qui encouragent l’autonomie des femmes et font la promotion de leurs droits; qui améliorent leurs possibilités économiques; qui réduisent la vulnérabilité aux changements climatiques ; qui améliorent leur santé et celles des nouveau-nés et des enfants; qui font la promotion des droits liés à la procréation et qui améliorent l’accès à une éducation de qualité.

Secours humanitaire et aide aux sinistrés

L’aide humanitaire est une partie importante de l’aide humanitaire internationale du Canada en Afghanistan. Le Canada vise à sauver des vies, à alléger la souffrance et à maintenir la dignité des personnes touchées par des crises humanitaires. L’aide du Canada est offerte selon les besoins et cible les plus vulnérables, incluant les femmes, les hommes, les garçons et les filles afghans touchés par les catastrophes naturelles et les conflits.

Depuis 2014, le Canada a offert 45 millions de dollars en aide humanitaire à l’Afghanistan, dont 15 millions de dollars en 2016-2017. En plus d’offrir de l’aide humanitaire en Afghanistan, le Canada a également priorisé le fossé de l’aide humanitaire et du développement par des initiatives de programmes discrètes. Les deux principaux objectifs du financement humanitaire sont la construction de la capacité des intervenants de l’aide humanitaire afghans de planifier et de gérer les risques des catastrophes naturelles et des conflits en mettant l’accent sur les besoins et les priorités des femmes et des filles et d’augmenter la visibilité des collectivités vulnérables et leur capacité à se protéger et à récupérer des catastrophes naturelles et celles causées par l’homme, dont les mines et les débris de guerre explosifs.

Soutien à la transformation en Afghanistan sur un horizon de dix ans

Le Canada est déterminé à travailler avec la communauté internationale pour l’amélioration de la capacité du gouvernement à fournir les services de base à sa population. À la Conférence de Londres en décembre 2014, le nouveau gouvernement afghan a mis en place un programme de réforme ambitieux comprenant sept priorités : (i) renforcer la sécurité et la stabilité politique, (ii) s’attaquer aux moteurs sous-jacents de la corruption, (iii) améliorer la gouvernance, (iv) restaurer la viabilité des finances, (v) réformer la planification et la gestion du développement, (vi) améliorer la confiance du secteur privé et (vii) s’assurer du développement citoyen et du respect des droits de la personne. Un engagement fort à améliorer l’efficacité de l’aide sous-tend ses priorités afin d’augmenter les effets des programmes de développement sur la vie des Afghans.

Le Canada soutient le programme de réforme en contribuant pour environ la moitié de l’aide bilatérale en développement au Fonds fiduciaire pour la reconstruction de l’Afghanistan et par un appui ciblé à la sécurité pour le Fonds d’affectation spéciale pour l’ordre public en Afghanistan et le Fonds en fiducie de l’Armée nationale afghane. Grâce à ces fonds, le Canada et des donateurs internationaux travaillent ensemble au renforcement des objectifs du gouvernement de l’Afghanistan en matière de sécurité et de développement.

Pour plus d’information sur les actions du Canada pour soutenir le développement en Afghanistan, visitez la Banque de projets.

Exemple de résultats à ce jour

Le Canada a contribué de manière importante par le développement et à l’aide humanitaire, le soutien militaire, la formation policière, la réforme de la primauté du droit, le déminage, la gestion des finances publiques et sa réforme, les droits de la personne et la mobilisation diplomatique avec les chefs afghans et la communauté internationale. Ces contributions, ainsi que celles d’autres donateurs, ont aidé l’Afghanistan à réaliser des réussites importantes dont la mise en place d’institutions démocratiques, des améliorations aux soins de santé et à l’immunisation, un élargissement majeur de l’éducation primaire, la construction de routes et d’infrastructures et la formation ainsi que le renforcement des forces de sécurité de l’État. Le financement canadien a permis de soutenir des campagnes de vaccination contre la polio, la formation d’enseignants et de professionnels de la santé en plus de permettre des investissements dans la construction d’écoles et d’installations médicales. Le Canada, ainsi que d’autres donateurs, a contribué à augmenter le nombre de cliniques et d’hôpitaux accessibles pour les Afghans, dont l’hôpital provincial de Bamyan qui a été inauguré en 2017 et qui est le centre provincial pour les services de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Les opérations de déminage financées par des donateurs ont permis de détecter et de détruire plus de 18 millions de munitions explosives non détonées, 1,2 million de mines terrestres antipersonnel et 60 000 mines antichars, ce qui a permis de nettoyer plus de 2 200 km carrés de zones dangereuses, représentant environ 78 pour cent de la zone contaminée totale en Afghanistan. Enfin, le soutien du Canada envers la Commission afghane indépendante des droits de l’homme lui a permis d’exercer des rôles clés dans la promotion, la protection et la surveillance des droits de la personne, en particulier en s’attaquant à la question de la violence faite aux femmes et en faisant la promotion d’une entière participation à la société afghane.

Liens connexes

Date de modification: