L’aide internationale canadienne au Bénin

Le Bénin est un pays ouest-africain dont les atouts sont considérables. Sa position géopolitique en fait un passage essentiel pour le transport terrestre entre les pays enclavés du Sahel et l’Océan Atlantique, ainsi qu’avec le Nigéria. Le pays possède un important potentiel agricole et extractif à exploiter, des ressources abondantes en eau et une main-d'œuvre hautement qualifiée. La société civile et le secteur privé montrent un grand esprit d’initiative.

Cependant, le Bénin demeure aux prises avec des défis sociaux et économiques qui l’empêchent de mettre en œuvre un développement durable et inclusif. Le pays se place au 167e rang sur 188 pays selon l’indice du développement humain de 2016 établi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Près de la moitié de la population vit avec moins de 1,90 $US par jour. La forte croissance démographique fait obstacle à la réduction de la pauvreté, particulièrement dans les régions rurales.

L’économie du Bénin repose principalement sur l’agriculture de subsistance, la production cotonnière et le secteur de la réexportation de produits étrangers, notamment vers le Nigeria voisin. Le pays connaît une instabilité économique, notamment parce que sa production de coton subit les variations des cours mondiaux.

Progrès en matière de gouvernance démocratique

Sur le plan de la démocratie, le Bénin a fait des progrès remarquables, notamment lors des élections présidentielles transparentes et pacifiques qui ont eu lieu en 2006, en 2011 et en 2016. Le gouvernement intensifie également sa lutte contre la pauvreté et la corruption notamment par le renforcement des capacités des instances juridiques et la promotion de réformes administratives et institutionnelles.

Bien que l’égalité entre les sexes soit une priorité pour le gouvernement béninois et qu’un cadre législatif ait été adopté en 2010, les femmes demeurent toujours sous-représentées dans les instances gouvernementales et dans le secteur formel de l’économie. En 2013, le Bénin était classé au 134e rang sur 148 pays selon l’indice d’inégalité entre les femmes et les hommes du PNUD. Un code de la famille a été promulgué en 2004 pour améliorer le respect des droits des femmes, mais ces droits restent encore trop souvent ignorés.

Par ailleurs, le Bénin fait face à des défis environnementaux. Le nord du pays est touché par la désertification et le sud, par la déforestation. En 2014, 44 % de la population vivait dans les villes, alors que l’environnement urbain est vulnérable et dégradé.

Des progrès ont été réalisés en matière d’éducation, de lutte contre le VIH/sida, de mortalité des enfants de moins de cinq ans et d’accès à l’eau potable. Le taux net de scolarisation au primairea été estimé  à plus de 96 % en 2015 d’après l’UNESCO, ce qui est exceptionnellement élevé par rapport aux autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Notre aide au développement international

Faites une recherche dans la Banque de projets pour découvrir ce que fait le Canada pour aider au développement du Bénin.

La programmation du Canada en matière de développement au Bénin correspond à la Stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté du gouvernement du Bénin. Cette stratégie vise les objectifs suivants :

La programmation du Canada au Bénin a pour but d’aider au développement d’un marché favorable aux affaires et le développement des micros, petites et moyennes entreprises.

Appui à la réforme administrative

Le Canada accorde un appui important à la microfinance, ce qui permet d’assainir ce secteur et de mieux en contrôler les institutions. D’ailleurs, un volet de la programmation vise à permettre aux jeunes entrepreneurs de bénéficier d’appui et de services financiers pour lancer de petites entreprises génératrices d’emplois.

Le Canada poursuivra également son appui à la réforme administrative. On prévoit que la simplification des procédures de l’administration publique contribuera à créer un environnement favorable à la croissance économique du pays.

Exemple de résultat attendu : les bénéficiaires de conseils et de services financiers à l’entrepreneuriat passeront de 500 000 à 1 million en 2016.

Renforcer l’efficacité de l’aide

Le Bénin adhère à la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide.

Le pays a reçu en 2010 une note moyenne en ce qui a trait aux principes d’appropriation et d’harmonisation. La conformité des activités des donateurs avec les systèmes nationaux a été jugée moyenne ou faible. La responsabilisation mutuelle en vue d’atteindre des résultats devrait quant à elle être renforcée.

Liens connexes

Date de modification: