L’aide internationale canadienne au Nicaragua

Le Nicaragua est l’un des pays les plus pauvres des Amériques, malgré une diminution considérable de la pauvreté constatée au cours des dernières années.

Son produit intérieur brut (PIB) par habitant occupe l’avant-dernier rang du continent, et 30 p. 100 de sa population vit sous le seuil national de pauvreté. Le Nicaragua occupe le 124e rang sur 188 pays dans l’Indice de développement humain de 2016 (IDH) du Programme des Nations Unies pour le développement.

Au Nicaragua, la pauvreté se concentre dans les régions rurales où 50 p. 100 des habitants vivent sous le seuil national de pauvreté. La majorité des pauvres des régions rurales habitent la région centrale du pays, une vaste zone aride où les ressources naturelles sont rares, où les terres ont été surexploitées et où l’accès à l’eau est restreint. Les familles dépendent de l’agriculture pour subvenir à leurs besoins et elles consacrent les deux tiers de leurs revenus à l’achat de nourriture. Les petits producteurs agricoles et les ouvriers agricoles sans terre sont également parmi les plus vulnérables au changement climatique.  

Environ 65 p. 100 de la population du Nicaragua est âgée de moins de 30 ans. Les jeunes Nicaraguayens doivent relever d’importants défis en raison des possibilités d’emploi limitées, des faibles niveaux de scolarisation et de compétences ainsi que des pressions exercées en matière de migration, particulièrement dans les régions rurales.

L’administration des institutions publiques nicaraguayennes ainsi que la gestion de l’économie et du budget national du pays s’améliorent constamment. Cependant, l’engagement du pays envers le respect de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit est remis en question par la société civile et les médias.

Le Nicaragua a réalisé des progrès par rapport à ses objectifs visant à assurer l’éducation primaire pour tous, à promouvoir l’égalité des sexes et le renforcement socio‑économique des femmes, et à réduire la mortalité infantile. Cependant, il lui reste des défis à relever en ce qui concerne la réduction de la pauvreté et la durabilité de l’environnement. Le Nicaragua est aussi vulnérable aux catastrophes naturelles comme les sécheresses, les inondations et les ouragans, qui affligent fréquemment le pays et compromettent les progrès en matière de développement dans les régions rurales pauvres.

Les réalisations du gouvernement du Nicaragua dans le domaine du maintien de l’ordre et de la sécurité au niveau communautaire ont contribué à restreindre l’insécurité qui règne dans le triangle du nord de l’Amérique centrale (Honduras, Salvador et Guatemala). Cependant, bien que le taux d’homicides au Nicaragua figure parmi les plus bas de la région, il existe toujours des risques liés aux réseaux criminels à l’œuvre dans les pays au nord de sa frontière, augmentant ainsi les défis en matière de sécurité.

Notre aide au développement international

Faites une recherche dans la Banque de projets pour découvrir ce que fait le Canada pour aider au développement du Nicaragua.

Le programme de développement international du Canada au Nicaragua vise à aider le pays dans sa quête d’une croissance économique verte et inclusive, ainsi qu’à améliorer la vie des femmes et des jeunes. Le programme du Canada est étroitement harmonisé avec le Plan national pour le développement humain du Nicaragua et apporte un appui au gouvernement nicaraguayen pour l’aider à respecter son engagement à l’égard de la pauvreté.

Améliorer les modes de subsistance en milieu rural

Principaux résultats escomptés :

Acquisition de compétences

Principaux résultats escomptés :

Liens connexes

Date de modification: