Au sujet de l’aide humanitaire

Tous les jours la vie des populations est affectée par des crises ou des catastrophes naturelles. Les personnes peuvent risquer de perdre leur terre, leur maison, et d’être privés d’un accès aux services de base tels que de l’eau potable, des abris et de la nourriture.

Pendant ces cas d’urgence humanitaire, la responsabilité principale de prestation de l’aide incombe au  gouvernement du pays touché. Habituellement, ce sont les communautés, elles-mêmes affectées, et leurs gouvernements qui fournissent les premières réponses majeures aux urgences.

Lorsque les besoins des communautés affectées excèdent la capacité de réponse d’un gouvernement, le Canada et d’autres gouvernements à travers le monde apportent leur aide par l’intermédiaire d’un système international reconnu d’intervention humanitaire. Celui-ci est constitué des Nations-Unies, du mouvement de la Croix-Rouge / Croissant Rouge et d’autres organisations humanitaires non-gouvernementales expérimentées.

Comment le Canada répond-il aux crises humanitaires ?

Le Canada apporte de l’aide aux populations en situation de crise en fonction des besoins les plus urgents, comme l’eau potable, les services d’assainissement, les soins de santé d’urgence, la nourriture et les abris temporaires.

D’ordinaire, cela implique offrir un soutien financier aux partenaires humanitaires expérimentés qui font face à la crise. Ceci peut comprendre des agences des Nations Unies, le mouvement Croix Rouge/Croissant rouge ou des organisations non-gouvernementales. Cette aide est apportée en conformité avec les principes humanitaires d’humanisme, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance opérationnelle.

Aide supplémentaire

En dernier recours, lorsqu’il y a un besoin évident d’aide supplémentaire au-delà de ce que peuvent fournir les partenaires humanitaires expérimentés, le Canada peut :

Date de modification: