Fonds central d’intervention d’urgence (CERF)

Les personnes touchées par des catastrophes naturelles et les conflits armés ont besoin au plus vite de denrées alimentaires, d’eau potable, de matériel médical et d’autres premiers soins essentiels. Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) existe pour leur faire parvenir rapidement et efficacement de l’aide humanitaire. Les aides sont envoyées par le biais de deux principaux dispositifs de financement :

CERF poursuit les objectifs spécifiques suivants :

Fonds disponibles pour les interventions rapides

Le délai d’intervention est vital pour sauver des vies. Le CERF peut accorder des subventions dès les premières 48 heures d’une crise. Les pays donateurs financent le fonds annuellement afin que celui-ci soit prêt à être mobilisé en cas d’urgence.

Interventions d’urgence sous-financées

Le Fonds cible aussi les crises les plus négligées dans le monde. Lorsqu’une catastrophe fait la une de l’actualité, il est facile de lever des fonds pour répondre à des besoins humanitaires. Dès que l’intérêt médiatique s’estompe, les dons se raréfient et ne sont plus à la hauteur des besoins.

Deux fois par an, le Fonds distribue des ressources en faveur des « interventions d’urgence oubliées » concernant des crises qui n’ont pas attirées suffisamment de contributions.

Les fonds alloués par le passé ont répondu aux besoins humanitaires du Darfour, de la Corne de l’Afrique, de l’Afghanistan, du Bangladesh et de la Birmanie (Myanmar).

Qui contribue au Fonds ?

The CERF est financé par des contributions volontaires. L’apport du Canada nous place parmi les cinq principaux donateurs. Tandis que le CERF reçoit la majeure partie de son financement des gouvernements, il fait aussi l’objet d’un large soutien des fondations, des entreprises, des organismes de bienfaisance et des particuliers. Compte tenu du rôle crucial que joue le CERF en répondant aux besoins humanitaires, son objectif annuel de financement est passé de 450 millions de dollars à un milliard de dollars.

Qui décide de l’utilisation des ressources ?

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordinateur des secours d’urgence assure la gestion du Fonds au nom du Secrétaire général de l’ONU. Les fonds CERF sont distribués aux agences humanitaires sur le terrain. The CERF est aussi conseillé par les dix-huit membres du groupe consultatif du Fonds (dont le Canada fait partie). Ce groupe apporte au Secrétaire général son soutien et des orientations relatives aux politiques en matière d’utilisation et d’impacts du Fonds.

Le Fonds central d’intervention d’urgence sauve des vies

Chaque année, les subventions du CERF permettent aux partenaires humanitaires de :

Les autres domaines d’intervention financés par le CERF comprennent :

Origine du Fonds

En 2005, le Secrétaire général des Nations Unies a proposé qu’un mécanisme de prêt existant de 50 millions de dollars américains soit modifié pour inclure un mécanisme de subvention de pouvant atteindre 450 million millions de dollars américains.

Liens connexes :

Date de modification: