La réponse du Canada aux crises du Moyen-Orient et à l'extrémisme violent

Le Canada demeure profondément engagé à répondre aux besoins des personnes touchées par le conflit en Iraq , en Syrie , en Jordanie et au Liban et demeure engagé dans la lutte contre l'EIIL/ Daesh. Notre plan est complet, intégré, durable et envisage des efforts militaires, diplomatiques, de stabilisation, et, séparément, des efforts humanitaires et de développement afin d'investir dans tous les aspects d'une solution durable.

Le Canada a pris des engagements sur plusieurs années à cet effort que nous reconnaissons comme étant un conflit complexe et prolongée, un effort qui rassemble les ressources et les expériences de l'ensemble du gouvernement et qui est mis en œuvre en étroite collaboration avec les principaux partenaires et alliés.

« Notre nouvelle politique en Irak, en Syrie et dans la région environnante reflète les principes du Canada : la défense de nos intérêts aux côtés de nos alliés et un travail constructif auprès de nos partenaires locaux pour trouver de vraies solutions durables. Nous travaillerons avec nos alliés pour vaincre l’EIIL et la menace terroriste qu’il représente. Au même moment, nous aiderons à répondre aux besoins de millions de personnes vulnérables tout en aidant à établir les fondements d’une meilleure gouvernance, de la croissance économique et de la stabilité à long terme. »

Le très hon. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada


Le Canada figure parmi les principaux donateurs humanitaires en Iraq et en Syrie, et a contribué généreusement aux efforts internationaux pour venir en aide à la population de la région.



L’opération Impact constitue la contribution des Forces armées canadiennes (FAC) à la Force de stabilisation au Moyen-Orient (FSMO), soit la coalition multinationale contre l’EIIL en République d’Iraq.



Le Canada contribue à la stabilisation et au développement en Iraq et dans la région, à la fois pour répondre aux besoins à court terme, pendant la crise, et pour soutenir la résilience, la stabilité et la prospérité à long terme.



Groupe international de soutien à la Syrie

Le 17 mai 2016, le ministre Dion a annoncé que le Canada a accepté une invitation de la part des États-Unis et de la Russie à se joindre au Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) ainsi qu’à participer aux discussions tenues cette même journée à Vienne, en Autriche. Le GISS a été créé en octobre 2015 pour faciliter les discussions et les négociations, entre les ministres des Affaires étrangères, en vue de trouver une solution diplomatique au conflit en Syrie. L’invitation à se joindre au GISS constitue un signe clair que le Canada contribue à changer les choses dans la région grâce à ses contributions en matière d’aide humanitaire et au développement, ainsi qu’à ses efforts dans la lutte contre le soi-disant État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) et dans l’instauration de la paix et de la stabilité en Iraq et en Syrie.

Grâce à sa participation au GISS, le Canada sera mieux outillé pour aider à restaurer la paix, à fournir des secours humanitaires et à protéger les Canadiens. Lors de la rencontre du GISS le 17 mai à Vienne, les ministres des Affaires étrangères de plus de 22 pays, dont le Canada, et des représentants de quatre organismes multilatéraux clés ont discuté des initiatives pour raviver les efforts de paix ainsi que des moyens pour résoudre les difficultés liées à la crise en Syrie, notamment le renforcement des mécanismes de cessez-le-feu, et l’amélioration et le maintien de l’accès à l’aide humanitaire d’urgence.

La Coalition mondiale contre Daesh

Formée en septembre 2014, la Coalition mondiale contre Daesh est unique de par ses membres, son envergure et son engagement. Ensemble, les membres de la Coalition mondiale s’engagent à combattre et à détruire Daesh.

Les 66 membres de la Coalition, dont le Canada est membre, sont déterminés à attaquer Daesh sur tous les fronts, à démanteler ses réseaux et à combattre ses ambitions au niveau mondial. Plus d'information sur La Coalition mondiale contre Daesh

Date de modification: