Canada et la Jordanie collaborent en matière de sécurité et de lutte anti-terroriste

Amis et partenaires de longue date, le Canada et la Jordanie entretiennent des relations très étroites qui reposent sur leurs intérêts communs au Moyen-Orient, ainsi que sur leurs priorités similaires en ce qui concerne la lutte au terrorisme et l’intervention en réponse à la crise des réfugiés syriens.

L’expansion du soi-disant État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) et d’autres groupes terroristes au Moyen-Orient, ainsi que le conflit armé persistant en Syrie ont touché de manière importante la Jordanie et constituent une menace pour la sécurité du pays et celle de ses citoyens.

La Jordanie a accueilli des centaines de milliers de réfugiés syriens à l’intérieur de ses frontières. Cet afflux pèse lourdement sur ses ressources limitées et sur les collectivités locales. La Jordanie a aussi été l’un des pays sources du programme canadien de réinstallation accélérée des réfugiés syriens, et elle a grandement aidé le Canada à respecter son engagement.

Compte tenu des intérêts communs du Canada et de la Jordanie et des besoins régionaux persistants au Moyen-Orient, le gouvernement du Canada se réjouit à la perspective de poursuivre sa collaboration en matière de sécurité avec la Jordanie dans le contexte de son engagement renouvelé au Moyen-Orient, grâce à sa stratégie pangouvernementale de soutien à la Coalition internationale de lutte contre l’EIIL et à l’élargissement de son engagement en Iraq, en Syrie, en Jordanie et au Liban. La stratégie globale d’engagement régional du Canada cherchera à appuyer la Jordanie en améliorant sa résilience économique, sociale et politique et en y renforçant la sécurité.

Le présent protocole d’entente établit un cadre de coopération selon lequel les deux pays conviennent de collaborer dans la lutte mondiale contre le terrorisme et de relever les défis en matière de stabilisation et de sécurité auxquels est confrontée la Jordanie en raison de la guerre civile en Syrie et de la menace posée par l’EIIL et d’autres groupes terroristes dans la région. Le cadre prévu par le présent protocole d’entente renforce également la responsabilisation au sein du partenariat pour tous les projets de sécurité et de stabilisation actuels et futurs menés en Jordanie et approuvés en vertu de cet instrument.

Pour contrer la menace que représentent l’EIIL et d’autres groupes extrémistes violents, le Programme d’aide au renforcement des capacités antiterroristes (PARCA) d’Affaires mondiales Canada aide, depuis 2013, les autorités jordaniennes à accroître leur capacité à cerner les menaces terroristes et à y faire face. Le programme a fourni à la Jordanie 14,2 millions de dollars en équipement et en formation afin qu’elle puisse mener des opérations de lutte contre le terrorisme et empêcher des groupes terroristes comme l’EIIL d’utiliser ses systèmes financiers. Parallèlement, le PARCA a engagé 9 millions de dollars pour des programmes régionaux, dont la Jordanie sera l’un des bénéficiaires. Conformément à la stratégie pangouvernementale de soutien à la Coalition internationale de lutte contre l’EIIL et d’engagement en Iraq, en Syrie, en Jordanie et au Liban, le PARCA fournira un montant supplémentaire de 51 millions de dollars pour la mise en œuvre de programmes ayant pour but de renforcer les capacités de la Jordanie et de la région à faire face aux menaces terroristes.

De plus, par le truchement du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales, le Canada a versé plus de 24 millions de dollars en assistance à la stabilisation aux institutions de sécurité de la Jordanie, dont les Forces armées et la Direction de la sécurité publique. Les fonds servent à aider la Jordanie à relever les défis en matière de sécurité et de stabilisation posés par la présence de centaines de milliers de réfugiés syriens. Les contributions comprennent divers types de véhicules et de pièces de rechange pour permettre aux Forces armées jordaniennes d’assurer le transport en toute sécurité des réfugiés de la frontière jordano-syrienne aux camps de réfugiés désignés; des postes de police communautaires et d’autre équipement de sécurité dans les camps de réfugiés de Zaatari et d’Azraq pour fournir des services de sécurité de base; et des installations pour permettre à la Force de gendarmerie près du camp de réfugiés de Zaatari d’accéder rapidement au périmètre extérieur des camps, où elle patrouille.

Le Canada attache beaucoup d’importance à ses relations de longue date avec la Jordanie, et il se réjouit à l’idée de continuer à collaborer avec ce pays afin de relever les défis communs qui se posent dans la région et à l’échelle internationale.

Date de modification: