Reportage par et sur les femmes – Ateliers sur les médias en Inde

Haut-commissaire Nadir Patel prononçant un mot d’ouverture à l’atelier sur les médias Reportage par et sur les femmes.

Adrienne Batra, rédactrice en chef au Toronto Sun, fait part de ses idées au cours de la discussion sur l’égalité hommes-femmes.

Participants prenant part à un échange passionné au cours de discussions en groupe.

À une époque où les médias sont disponibles à portée de main, la technologie a facilité l’accès aux journalistes, et ce partout dans le monde. Malgré ces avancées, les femmes travaillant dans le journalisme dans le monde sont toujours sous-représentées selon l’International Women’s Media Foundation.

Le Haut-commissariat du Canada à New Delhi était fier de collaborer avec le Women’s Future Service et la Indian Women’s Press Corps pour créer des ateliers sur les médias qui étudiaient les défis auxquels sont confrontées les femmes dans le journalisme.

Reportage par et sur les femmes était la sixième édition d’une série d’ateliers sur les médias organisés pour parler de l’importance des médias dans le contexte international actuel et pour encourager la création de réseaux durables dans les médias indiens et au-delà.

Lors de ces ateliers, des questions importantes ont été abordées au sujet du rôle du sexe et des médias, comme : « les médias indiens ont-ils des préjugés sexistes lorsqu’ils présentent l’information? », « quels sont les défis associés aux communications sur les préoccupations des femmes? » et « comment pouvons-nous expliquer les préoccupations d’ordre sexiste à la fois du point de vue du Canada et de celui de l’Asie du Sud? ».

Une vision des pays indifférents quant au journalisme

Les journalistes venant d’Inde, d’Afghanistan, du Bhoutan, du Népal et du Sri Lanka se sont rassemblés lors d’un atelier d’une journée pour échanger afin d’améliorer leur compréhension de ces préoccupations d’ordre sexiste. Plusieurs étaient déjà familiarisés avec la diffusion des questions d’ordre sexiste, mais les participants ont également eu la possibilité de connaître le point de vue du Canada sur ces questions.

« Au Canada, nous pensons fortement que l’égalité des sexes n’est pas seulement une question de droits de la personne, mais un élément essentiel du développement durable, de la justice sociale, de la paix et de la sécurité. »
Nadir Patel, haut-commissaire du Canada à New Delhi.

Le Haut-commissariat a également convié Adrienne Batra, rédactrice en chef du Toronto Sun, à titre de conférencière aux ateliers. Mme Batra a fait part de ses idées dans un groupe de plusieurs rédacteurs et d’experts indiens issus de journaux indiens et de chaînes de télévision indiennes réputés.

« Un des défis auxquels nous sommes toujours confrontés au Canada n’est pas différent des problèmes en Inde. Je pense que cela va bien au-delà de la parité hommes-femmes... Il s’agit plus de savoir comment nous parlons de ces problèmes, pas forcément de qui en parle. »
Adrienne Batra, rédactrice en chef du Toronto Sun

Nazira Babori, journaliste et coordonnatrice du Afghan Journalists Safety Committee, a révélé au groupe d’experts un côté sombre du journalisme où les menaces évidentes sont une réalité continue.

« Il est difficile d’être une femme en Afghanistan, en particulier dans les médias. Nous sommes victimes de différents types de menaces des talibans, de l’EIIL, mais également des habitants de la région qui nous demandent quel est notre problème et pourquoi nous partageons nos points de vue. »
Nazira Babori, journaliste et coordonnatrice du Afghan Journalists Safety Committee

Le journalisme, un outil puissant pour l’égalité hommes-femmes

La diversité du groupe d’experts a permis de souligner les divers degrés auxquels le public perçoit le journalisme et les défis variés de chaque région. Malgré les différences, tous les participants se sont accordés sur le fait que le journalisme est un outil puissant pour les femmes et que l’égalité hommes-femmes doit continuer à être défendue.

En raison de la réussite que cette série d’ateliers sur les médias a entraînée, d’autres ambassades du Canada en Asie Centrale et du Sud s’y sont intéressées, ce qui démontre un intérêt mondial concernant les discussions des femmes dans les médias et leurs défis.

Les ateliers sur les médias, tels que Reportage par et sur les femmes, fournissent de vastes occasions aux habitants de la région et aux missions canadiennes d’aborder ensemble un problème international. Le Canada espère entretenir la dynamique des ateliers et fournir un leadership international pour la promotion de l’égalité hommes-femmes.

Date de modification: