Le Canada appuie la présence des femmes dans les assemblées législatives au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Le Canada appuie les efforts visant à voir davantage de femmes assurer des rôles de leadership au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Il est bien connu qu’avoir plus de femmes aux postes de décision améliore la qualité de la vie.

Les participantes au sommet du Forum mondial des femmes parlementaires en Jordanie

Groupe de participantes au sommet du Forum mondial des femmes parlementaires en Jordanie

Les femmes arabes représentent près de 49 p. 100 de la population de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, mais leur potentiel demeure largement inusité. En effet, bien qu’elles aient un niveau de scolarisation généralement élevé, les femmes de la région n’occupent que 7 p. 100 des sièges parlementaires dans l’ensemble du monde arabe. De même, leur participation au marché du travail est inférieure de moitié environ à la moyenne mondiale

Pourtant, l’expérience démontre qu’il existe un lien direct entre la participation des femmes aux prises de décisions et à l’exercice du pouvoir, d’une part, et l’amélioration de tous les aspects de la vie politique, économique et sociale, d’autre part. Malgré cela, dans de nombreux pays, il est difficile pour les femmes d’obtenir un accès égal à des postes de responsabilité, surtout dans la sphère politique.

Conscient des répercussions de l’inégalité, le Canada est déterminé à aider les femmes et les filles à bénéficier de l’égalité d’accès et de chances, en partant du principe qu’une stratégie d’inclusion favorise la démocratie et engendre la prospérité économique.

Le Canada est fier d’avoir été représenté par la secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Mme Pam Goldsmith-Jones, lors du récent sommet du Forum mondial des femmes parlementaires, tenu du 4 au 6 mai 2016 à Amman, en Jordanie, tout comme il est fier d’avoir célébré, aux côtés de femmes venues du monde entier, les droits des femmes, après avoir réitéré sa détermination à les promouvoir.

Ce sommet était le premier du genre à se tenir dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Créé pour favoriser le changement sociétal en établissant un réseau de femmes parlementaires, le Forum mondial des femmes parlementaires vise à mobiliser toutes les femmes qui siègent à des parlements nationaux. Le sommet mondial tenu en Jordanie a offert aux participantes une occasion sans précédent de discuter des questions internationales pressantes et de lancer un dialogue sur le rôle et l’importance des femmes en tant que décideuses dans le monde d’aujourd’hui.

Le Canada a profité de sa participation au sommet pour annoncer un nouveau projet sur l’autonomisation des femmes afin qu’elles puissent exercer un leadership accru au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

En partenariat avec le Forum des fédérations, ce projet aidera plus de 5 400 femmes en Jordanie, en Tunisie et au Maroc à renforcer leurs compétences en divers domaines, dont l’exercice du leadership, l’art de parler en public et la gestion, de sorte qu’elles soient outillées pour jouer un rôle plus actif dans le monde des affaires et la vie politique.

La secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères qui représentait le Canada au sommet, Pam Goldsmith-Jones, a évoqué l’importance des femmes dans des postes de responsabilité et de leur contribution, à ce titre, à la création de démocraties représentatives qui profitent aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

La secrétaire parlementaire Goldsmith-Jones a souligné à quel point la participation des femmes à la vie politique aide à l’élaboration de politiques plus équilibrées, en plus de servir d’exemple pour les générations futures.

Le Canada entend aider à bâtir des sociétés plus inclusives dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, où les femmes participeraient sur un pied d’égalité aux prises de décisions.

Pour plus d’information :

Date de modification: