Les jeunes autochtones partagent leurs récits

Au Pérou, de jeunes autochtones produisent des films de type documentaire pour diffuser le savoir traditionnel des membres de leurs communautés.

Au cours des trois dernières années, des jeunes issus de collectivités autochtones du Pérou ont produit de nombreux documentaires conçus pour montrer au grand écran leur culture et leur réalité.

L’ambassade du Canada au Pérou a collaboré avec Oxfam, le Center for Indigenous Cultures (CHIRAPAQ) et le Wapikoni Mobile pour favoriser l'autonomie des jeunes autochtones dans les collectivités Quechua et Yáneshas.

Le Wapikoni Mobile est un organisme canadien à but non lucratif qui cherche à lutter contre l’isolement et les problèmes de toxicomanie et à faire diminuer le taux de suicide chez les jeunes des Premières Nations en utilisant la narration.

L’ONG donne aux jeunes le pouvoir d’acquérir des compétences artistiques, techniques, sociales et professionnelles par l’utilisation d’outils techniques se rapportant à la production audiovisuelle et la musique.

Le Wapikoni Mobile s’est associé avec Oxfam pour offrir des ateliers de narration visant à sensibiliser la population aux peuples autochtones en établissant des liens et en faisant la promotion des échanges culturels avec les non-autochtones.

Le Wapikoni travaille en outre avec des organisations autochtones à l’étranger en partageant ses méthodes, son expertise et ses technologies.

Narration communautaire

Dans les dernières années, trois Canadiens d’Oxfam ont travaillé en étroite collaboration avec les membres de CHIRAPAQ en vue de renforcer les capacités techniques du personnel de CHIRAPAQ et, surtout, celles des nombreux jeunes autochtones qui ont pris à la création des divers courts-métrages documentaires et qui les ont produits.

Le CHIRIPAQ s’est par la suite rendu dans les collectivités locales et fourni une formation sur le tournage, le montage, le montage sonore et les techniques de narration, utilisant la méthodologie de Wapikoni.

« Je me suis demandé ce qu’ils faisaient. J’ai essayé et aimé cela. Ils m’ont appris comment utiliser la caméra et ce que cela signifie d’être présente et de donner son opinion sur sa collectivité. » -Liz Margoth Taboada Tenorio, cinéaste autochtone âgée de 15 ans.

En établissant le profil d’initiatives propulsées par des femmes dans le district de Laramate et en documentant les défis auxquels sont confrontés les résidents de Santa Cruz de Pucaraccay pour avoir accès à l’eau, à l’électricité et à l’éducation, ces jeunes cinéastes ont fait connaître à une plus vaste audience les réalités que vivent les membres de leurs communautés.

Les films ont été présentés au Cine Foro – El mundo audiovisual de los pueblos indígenas. (Forum du film – l’univers audiovisuel des peuples autochtones). Les films sélectionnés ont également été présentés dans divers autres festivals de films autochtones en Amérique latine.

Le réalisateur canadien, Atom Egoyan, en compagnie de jeunes cinéastes autochtones [Chirapaq Centro de Culturas Indigenas del Perú]

Favoriser l’engagement par le cinéma

Le réalisateur, écrivain et producteur canadien, Atom Egoyan, nommé aux Oscars, s’est rendu à Lima, au Pérou, en août, en tant qu’invité d’honneur du 21e festival du film de Lima. L’ambassade du Canada, en collaboration avec Oxfam et CHIRAPAQ, a invité Egoyan en vue de présenter à l’écran quatre courts-métrages réalisés par des jeunes autochtones du Pérou.

Les projections ont été suivies d’une table ronde durant laquelle Atom Egoyan et les jeunes cinéastes ont comparé leurs expériences et partagé leur amour du cinéma.

« Le défi de montrer le tissu et la récolte, de montrer des personnes qui font les choses en y mettant toute leur âme nous oblige à faire des films remplis du même état d’âme. Les cinéastes ne peuvent se contenter d’être de simples observateurs. Nous devons être capables de travailler selon le même niveau de détail que celui employé par l’artisan ou l’agriculteur. C’est ce qui confère au film un caractère particulier. » - Atom Egoyan, réalisateur, écrivain et producteur canadien.
Date de modification: