De jeunes leaders s’attaquent au changement climatique à la conférence Model ASEAN

Des délégués étudiants de l’ANASE sont réunis pour la troisième conférence AFMAM. [Fondation de l’ANASE]

Le directeur d’Aide à Manille Stephen Weaver explique en quoi la conférence AFMAM cadre avec les priorités du gouvernement du Canada en matière de lutte contre le changement climatique. [Fondation de l’ANASE]

Les membres de l’équipe de la University of Indonesia, vainqueurs du prix de la meilleure délégation posent avec l’équipe de la mission du Canada auprès de l’ANASE.

Les répercussions du changement climatique sont devenues une réalité pour nombre d’Asiatiques du Sud-Est car la région est très vulnérable face aux risques liés à l’élévation du niveau des océans, aux violentes tempêtes et aux sécheresses.

Cette année, la troisième conférence AFMAM (Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) Foundation Model ASEAN Meeting) était axée sur la migration des peuples due au changement climatique et aux catastrophes naturelles. La récente crise des réfugiés Rohingya a mis les problèmes de migration sur le devant de la scène dans toute la région.

Plus de 80 délégués étudiants venus de toute l’Asie du Sud-Est se sont rencontrés pour trouver des solutions aux déplacements de leurs communautés entraînés par le changement climatique mondial.

Des délégués étudiants de dix États membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) se sont rassemblés à la De La Salle University à Manille pour écouter les témoignages d’autres délégués, engager un dialogue sur des problèmes urgents et partager leurs expériences.  

Le Canada est fier d’avoir permis à des jeunes passionnés de se rencontrer dans le cadre de cette conférence. Lors des cérémonies d’ouverture, Stephen Weaver, responsable de la coopération pour l’ambassade du Canada aux Philippines, a parlé du récent lancement de l’initiative Bourses et programmes d’échanges éducationnels pour le développement.    

Futur leaders

À l’issue d’un processus de sélection très compétitif, des délégués étudiants ont été choisis pour participer à une conférence s’étalant sur six jours bien remplis. Les délégués ont eu l’occasion de se mettre dans la peau de diplomates dans un environnement multilatéral, de mieux connaître le rôle diplomatique joué par l’ANASE et de sensibiliser aux effets du changement climatique.  

« Ce programme est utile non seulement pour moi mais aussi pour les autres délégués. Il m’a donné la possibilité d’élargir mes connaissances sur la façon dont les réunions de l’ANASE se déroulent. Nous avons rencontré des délégués des neuf autres pays de l’ANASE et échangé à propos de nos cultures et des similarités qui existent entre nos pays. »

Jessica Zureen Tuah, 23 ans, University of Technology Brunei, Brunéi Darussalam

L’AFMAM développe l’intérêt des jeunes pour la diplomatie en Asie du Sud-Est et la compréhension de la négociation, de la prise de parole en public, de la résolution de problème, de la recherche, et de la communication grâce au travail d’équipe et au leadership.

Établir des liens

Pendant les exercices de simulation et de jeux de rôle, les délégués étudiants représentaient différents pays afin d’expérimenter et d’apprécier diverses perspectives à travers la région.

Les étudiants ont dialogué avec les délégués d’autres pays à la fois pendant la conférence et en dehors. Les membres de l’équipe indonésienne ont reçu le prix de la meilleure délégation pour leur aptitude à établir des liens avec les autres membres de l’ANASE.

«  Mon objectif est d’accroître la visibilité de l’ANASE et mes connaissances à propos de la vision, des objectifs, de la structure et des processus de l’ANASE, dans mon pays. »

 Dechkum Chhay, 19 ans, Paññāsāstra University of Cambodia, Cambodge

Le programme complet consistait en un atelier d’encadrement de deux jours sur l’ASANE, une visite d’une journée à la League of Corporate Foundations, et une séance sur trois jours de simulation aux réunions de l’ANASE.  
Le Canada a soutenu la conférence par l’intermédiaire du Fonds canadien d’initiatives locales, lequel finance des petits projets proposés et mis en œuvre par des organisations locales dans les pays en développement à travers le monde.

La mission du Canada auprès de l’ANASE continuera de soutenir les efforts locaux qui permettent aux jeunes d’établir des liens, de relever des défis régionaux et de devenir des leaders dans leurs communautés.

Date de modification: