Non-prolifération et contrôle des exportations

La prolifération des armes chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires représente une menace importante pour la sécurité canadienne et internationale.

Suivez :

Services and information

Résolution 1540 du Conseil de sécurité de l’ONU

Une mesure mondiale pour traiter de la prolifération des armes de destruction massive parmi les acteurs non-étatiques.

Initiative de sécurité contre la prolifération

L’ISP a été lancée en réponse au défi croissant posé par la prolifération des armes de destruction massive.

Initiative mondiale de lutte contre le terrorisme nucléaire

Coopération opérationnelle concrète pour renforcer la capacité mondiale de prévention, détection et réponse face au terrorisme nucléaire.

Processus du sommet sur la sécurité nucléaire

Pérenniser les efforts mondiaux de renforcement de la sécurité nucléaire et de prévention du terrorisme nucléaire.

Régimes de contrôle des exportations

Régulation des exportations de matières, équipements et technologies des domaines nucléaires, chimiques et biologiques.

Groupe des fournisseurs nucléaires

Veiller à ce que le commerce à des fins pacifiques ne contribue pas à la propagation des armes nucléaires.

Comité Zangger

Aussi appelé Comité des exportateurs nucléaires, c’est un groupe non-officiel qui traite de la non-prolifération.

Le Groupe d’Australie

Le groupe vise à garantir que les exportations ne contribuent pas à la mise au point d’armes chimiques ou biologiques.

Le Régime de contrôle de la technologie des missiles

Ce groupe bénévole limite les risques issus des armes de destruction massive en contrôlant les transferts internationaux.

L’Accord de Wassenaar

Les États œuvrent à la prévention des exportations illicites pour éviter l’accumulation d’armes.

Date de modification: